“Une place de choix dans toute discothèque”

 

Notre magazine préféré, dans son n°57, nous narra tous les détails du projet Muddy Gurdy et sa réalisation. Quelques images diffusées sur les réseaux sociaux nous avaient mis l’eau à la bouche. Le disque tant attendu est enfin disponible avec une diffusion internationale grâce au label Vizztone.

Hanté par le puissant North Mississippi Hill Country blues, le trio auvergnat Hypnotic Wheels (Tia Gouttebel: chant et guitare, Marco Glomeau: percussions et Gilles Chabenat: vielle à roue ou hurdy gurdy en anglais) est allé à la rencontre de quelques talentueux musiciens du cru, enfants gâtés des Muses, portant à fleur d’âmes les souvenirs de leur enfance: Sharde Thomas, Cedric Burnside, Cameron Kimbrough et Pat Thomas, dont les illustres ancêtres visitent souvent nos rêves.

La gageure d’allier deux cultures populaires, la musique française traditionnelle avec l’utilisation d’une vielle à roue et le blues hypnotique des environs de Como, Mississippi, où plane l’ombre du grand Mississippi McDowell, est très réussie. L’entente établie entre ces deux mondes enregistrés sur une véranda, sous un porche ou dans un juke-joint (Club Ebony à Indianola) les valorise mutuellement.

Ainsi découvre-t-on une face inattendue de la vielle à roue. Cet instrument sonne parfois comme un violon; il donne de la densité à Dream, chanson interprétée par Pat Thomas. Cedric Burnside a délaissé la batterie pour la guitare acoustique; il se taille la part du lion avec quatre titres, dont deux de son grand-père R.L. et une composition personnelle: That Girl IS Bad. La très bonne chanteuse Sharde Thomas, petite fille d’Otha Turner, nous enchante avec sa flûte de ses mains fabriquée. Le dialogue vielle-flûte sur Station Blues est savoureux. Cameron Kimbrough, petit-fils de Junior Kimbrough, est très à son avantage sur ses deux chansons. Très prometteur, il mérite d’être produit par un label important. N’oublions pas la très grande qualité des interprétations de She Wolf (Jessie Mae Hemphill), Shake’Em On Down (Fred McDowell) et Help The Poor (Charles Singleton) que donnent – inspirés par le cadre de Dockery Farm– Hypnotic Wheels et sa chanteuse-guitariste Tia Gouttebel, une des meilleures artistes de la scène blues actuelle.

Ce disque, à la hauteur des ambitions de ses concepteurs, mérite une place de choix dans toute discothèque de blues.

Par Gilbert Guyonnet. A lire dans son intégralité sur ABS Magazine.